pourquoi manger moins de viande

Manger moins de viande: pourquoi réduire sa consommation? [2021]

Manger moins de viande, éviter ou encore arrêter complètement. 

Voilà un sujet qui a fait couler beaucoup d’encre ces dernières années et avec raison. 

Aujourd’hui lorsque l’on entend le mot “viande”, deux camps se mettent en place. 

D’un côté, il y a ceux qui accusent ouvertement les “mangeurs de viandes” d’actes de cruauté et de l’autre, les “végétariens, vegan” que l’on traite d’hippies trop émotifs.  

Mais dans la vie, ce n’est jamais tout noir ou tout blanc et il est temps de se concentrer sur le sujet pour comprendre le problème que pose la viande aujourd’hui. 

Mon objectif ici est de vous donner les clés pour avancer en toute conscience.

Avertissement  

Avant de rentrer dans le vif du sujet, je tiens à préciser que le but de cet article n’est pas de pointer du doigt ou de juger les personnes qui en mangent régulièrement.

Le but ici est plutôt de s’ouvrir l’esprit à un mode de vie différent et d’apporter des faits et des précisions sur ce sujet très controversé.

Alors gardons l’esprit ouvert car c’est ainsi que l’on évolue! 

5 raisons pour manger moins de viande 

En France, on estime que 29% de la population sont de gros consommateurs de viande et qu’ils dépassent les recommandations officielles. 

Mais en quoi est-ce grave? Pourquoi devrait-on manger moins de viande? 

#1. Éviter certaines maladies

Manger moins de viande – Photo de Kelly Sikkema.

La première raison et non des moindres, c’est la préservation de notre santé. 
En mangeant moins de viande, on réduit nos risques d’avoir de nombreuses maladies. 

Notamment le diabète du type 2, le cancer colorectal, les maladies coronariennes ou encore l’insuffisance cardiaque.

Ces maladies ont un risque accru d’être développée lorsqu’il y a forte consommation de viande rouge. 

De plus, une étude montre que la consommation élevée de viande rouge transformée (charcuterie, saucisson, etc.) accroît grandement les risques de maladies chroniques.

Cette étude démontre également que: 

Manger une portion de viande rouge par jour augmente le risque de mortalité de 13%
Manger une portion de charcuterie par jour augmente le risque de mortalité de 20%.  

Il faut savoir également que la viande rouge est classée comme “probablement cancérogène” et les viandes transformées (charcuterie, saucisson, etc.) comme “cancérogènes”.

La cuisson de celle-ci joue également un rôle car la viande rouge est souvent cuisinée à la poêle ou encore au barbecue et ces modes de cuisson favorisent le noirci et brûlé qui sont cancérogènes. 

De plus, la viande contient beaucoup de graisses et cela favorise les réactions inflammatoires de l’organisme. 

Aussi, les animaux sont souvent traités avec des hormones telles que des stéroïdes, des oestrogènes, de la progestérone ou encore de la testostérone pour accélérer la croissance des bêtes. 

Cela soulève d’autres problèmes de santé.

Lorsque l’on comprend que la viande accroît le développement de certaines maladies, voir du risque de mortalité il est intéressant de réduire sa consommation. 

#2. Adopter un régime alimentaire plus végétale

Manger moins de viande – Photo de Nadine Primeau.

Lorsque l’on décide de manger moins de viande et de repenser son alimentation, on se tourne vers une alimentation plus végétale, ce qui est excellent pour notre santé. 

D’un côté nous réduisons les effets  négatifs de la viande en en consommant moins, et d’un autre nous profitons des incroyables bienfaits d’aliments complets et végétaux. 

L’un des bienfaits les plus connus d’une alimentation végétale est l’effet que cela a sur notre santé cardiovasculaire

Cela va réduire considérablement les risques de développer des maladies du coeur. 

Ce sera donc le cas pour les personnes qui ont une alimentation riche en fruits, légumes, légumineuses et oléagineux. 

Comme nous l’avons vu dans le premier point, la viande accroît le risque de cancer colorectal, et bien en adoptant une alimentation plus végétale vous diminuez ce risque de 22% à 43% dépendamment de votre type d’alimentation. 

Pour les végétariens (ni viande ni poisson) le risque est réduit de 22% et ce sera 43% de risque en moins pour les pesco-végétariens (végétariens qui mangent du poisson). 

Un régime plus végétal réduira également les risques de développer du diabète, des maladies dégénératives et vous permettra de garder un poids santé. 

#3. Notre planète

Manger moins de viande – Photo d’ActionVance.

Nous sommes aujourd’hui dans une ère de surconsommation de viande et nous n’avons jamais consommé autant de viande dans l’histoire de l’humanité. 

Chaque année, il s’agit de 65 milliards d’animaux qui sont tués, soit presque 2 000 animaux par seconde!

Et cette surproduction a de graves conséquences sur notre environnement. 

Selon l’organisation des nations unies de l’alimentation et de l’agriculture, l’élevage est responsable de 14,5% des émissions de gaz à effet de serre mondiales dont 9,7% pour l’élevage bovin.

Ce qui est plus que tous les moyens de transport du monde réunis. 

Cependant, ce sont les élevages de boeufs et d’agneau qui émettent le plus de gaz à effet de serre. 

De plus, sur notre planète, 70% des terres agricoles sont faites pour nourrir les animaux ce qui engendre beaucoup de déforestation, surtout en Amérique du sud (Amazonie). 

40% des céréales qui sont produites et récoltées dans le monde sont utilisées pour nourrir le bétail. 

Toutefois, la viande diminue aujourd’hui dans le panier alimentaire des français. Elle prenait 23,7% du panier en 1960 contre 20% aujourd’hui. 

Une prise de conscience et une envie de réduire sa consommation de viande émerge chez les français. 

#4. La cause animale

Manger moins de viande – Photo de Stijn te Strake.

Une des raisons les plus fortes et qui pousse de nombreuses personnes à manger moins de viande voire à arrêter complètement, est la cause animale

Lorsque l’on parle de cause animale, il y a deux éléments qui ressortent. 

En premier, il s’agit de la maltraitance et la façon dont sont traités les animaux pour finir dans nos assiettes.

Nous avons aujourd’hui accès à de nombreuses informations sur ce qui se passe dans les abattoirs et les élevages.

Notamment le fait que, 83% des poulets sont élevés sans accès à l’extérieur, 99% des lapins sont élevés en cage, 95% des cochons sont élevés sur caillebotis en bâtiments, etc.

Les animaux sont souvent mutilés pour faire face à la surpopulation des élevages ou encore, ils sont souvent abattus en pleine conscience sans étourdissement préalable.

Et pour beaucoup, avoir conscience de ces maltraitances leur fait revoir leur consommation de viande. 
En second, il y a le rapport au fait de manger un autre être vivant, maltraité ou non.

Pour beaucoup, savoir que dans l’assiette se trouve un être vivant est rédhibitoire et refusent donc de manger de la viande ou n’importe quel autre produit d’origine animale.

Que ce soit pour l’une de ces deux raisons ou bien les deux, manger moins de viande à un impact sur la condition animale.

#5. Faire des économies

Manger moins de viande – Photo de Micheile Henderson.

Vous le savez surement, mais la viande est un sacré trou dans le budget, surtout si vous décidez de l’acheter de qualité. 

Outre les avantages santé et environnementaux, diminuer sa consommation de viande fait aussi du bien au porte-monnaie. 

Comparé aux régimes végétariens ou végétaliens qui sont bon marché car composés d’aliments complets, de fruits et de légumes, consommer beaucoup de viande coûte cher

De plus, vous pouvez réduire de moitié votre consommation de viande pour décider d’en consommer moins mais de meilleure qualité, cela reviendra au même prix à la fin du mois et ce sera meilleur pour votre santé. 

En pratique  

L’anses recommande de réduire considérablement la consommation de charcuterie pour qu’elle ne dépasse pas 25 g par jour.

Pour ce qui est de la consommation de viande (hors volaille), elle ne devrait pas dépasser 500g par semaine. 
Remplacez les repas ou vous mangiez de la viande par des protéines végétales comme des légumineuses, du tofu ou encore du tempeh.
Si vous décidez de réduire plus drastiquement la viande, faites attention à votre niveau de fer.

Privilégiez à ce moment-là des repas plus riches en légumes secs, comme à base de lentilles par exemple.

Et consommez plus de fruits riches en vitamine C car elle aide à l’assimilation du fer végétal (non héminique) dans l’organisme.

Livres sur l’alimentation sans viande

Vous l’aurez compris dans mes précédents articles, je pense que les livres sont une source d’information incroyable, à notre portée et disponibles pour quelques euros, alors investissez dans votre santé. 

Ces livres sont excellents pour comprendre l’impact de la viande sur la santé et sur notre environnement. 

Cela vous permettra d’aller bien plus loin sur le sujet. 

Vous l’aurez compris, limiter votre consommation de viande peut être bénéfique à plusieurs niveaux, mais il est important de ne pas forcer ce choix. 

De plus, vous devez être attentif à votre alimentation générale pour avoir une alimentation saine et variée. 

Avez-vous déjà diminué votre consommation de viande dans votre vie? Comptez-vous essayer? 

Dites-moi cela en commentaire. 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *