cuisine zero dechet

Mes 7 conseils et astuces pour une cuisine zéro déchet [2020]

Rendre votre cuisine zéro déchet, ça vous tente? 

Beaucoup pensent que le zéro déchet est une sorte de mode, un concept abstrait qui ne les concerne pas. 

Pourtant, en tant que consommateur, nous avons le pouvoir de contrôler ce que nous achetons et ce qui entre dans nos maisons. 

Alors pourquoi ne pas tendre vers une consommation plus respectueuse de notre belle planète et de notre santé également? 

Pourquoi une cuisine zéro déchet? 

pourquoi une cuisine zero dechet

Cuisine zéro déchet – Photo de Micheile Henderson.

Chez moi, la cuisine est le coeur de mon appartement, j’adore cette pièce. 

C’est ici que nous nous retrouvons en famille pour débattre autour de bons repas, c’est aussi là que j’expérimente des nouvelles recettes et surtout que je prépare des repas sains qui sont bons pour ma santé. 

Une cuisine est toujours en mouvement et c’est pourquoi j’ai décidé de commencer cette série d’articles “zéro déchet” par cette pièce. 

C’est aussi parce que c’est dans la cuisine que nous avons grande matière à une consommation plus zéro déchet. 

Entre les produits d’entretien pour la vaisselle, les sacs plastiques des courses, les restants d’aliments ou encore les ustensiles de cuisine polluants, nous avons de quoi faire. 

#1. Achetez en vrac

Cuisine zéro déchet – Photo de Markus Spiske.

Mon premier conseil est l’achat d’aliments en vrac, ce qui veut dire sans emballage. 

Vous apportez vos contenants personnels que vous remplissez directement au magasin.

Pour cela, il faut que vous trouviez un magasin près de chez vous qui propose la vente de produits en vrac. 

Pour ma part, je commande sur un site internet la plupart de mes aliments secs (pâtes, oléagineux, farines, etc.) ainsi que mes huiles et vinaigres (olive, balsamique, etc. ) et je vais ensuite les chercher en boutique en apportant mes contenants. 

Pour les fruits et légumes, je vais au marché tous les week-ends avec mon cadis et mes sacs réutilisables. 

Si vous consommez de la viande ou du poisson, vous pouvez demander au commerçant de remplir votre contenant directement. 

Évidemment, il y a des produits qu’on ne peux pas trouver en vrac comme le lait (animal ou végétal) par exemple. 

Dans ces cas-là, choisissez le contenant le plus écologique possible comme le verre par exemple. 

Personne n’est parfait et nous faisons du mieux que nous pouvons, ne culpabilisez pas quand vous achetez avec emballage si vous n’avez pas d’autres alternatives. 

Si vous achetez principalement en vrac, vous réduirait déjà considérablement vos déchets. 

#2. Cuisinez le plus possible vous-même

Cuisine zéro déchet – Photo de Max Delsid.

Lorsque l’on cuisine plus, on garde le contrôle sur nos déchets, quels qu’ils soient. 

Premièrement, si vous cuisinez principalement des matières premières comme les fruits et légumes, les oléagineux, les céréales, etc, que vous avez achetés en vrac, vous diminuerait considérablement vos déchets. 

Aussi, en cuisinant plus, vous consommez moins à l’extérieur. 

Vous évitez ainsi tous les emballages de plats tout prêts, de livraisons de repas, etc. 

De plus, si vous consommez des fruits et légumes bio, vous pouvez garder les épluchures ou alors les cuisiner. 

En chips par exemple, comme avec les chips d’épluchures de pomme de terre. 

#3. À bas les ustensiles et articles polluants

Cuisine zéro déchet – Photo de Ryan Christodoulou.

Ce point me semble particulièrement important, surtout si vous débutez dans le zéro déchet. 

Nos cuisines sont souvent remplies de produits en plastique et d’ustensiles polluants. 

Et lorsque l’on veut une cuisine zéro gaspi, on doit faire la transition vers des articles plus durables et respectueux de l’environnement. 

Sac en plastique – Je remplace les sacs en plastique du marché par des sacs à vrac réutilisables pour les fruits et légumes.

Il en existe aujourd’hui de toutes sortes et de toutes tailles.

Même pour votre baguette du dimanche, avec le fameux sac à pain.
Sac de course – J’ai remplacé les sacs de courses par un cadis que j’ai depuis plusieurs années et des tote bag.

J’ai toujours dans mon sac à main un sac à vrac ou un tote bag au cas où.
Paille – S’il y a bien un élément que j’ai changé en premier dans ma cuisine ce sont les pailles.

J’ai acheté un lot de paille de tailles différentes en inox. C’est très facile à trouver et peu cher.

J’en ai toujours une dans mon sac au cas où je commande une boisson à l’extérieur.

Et si je l’oublie et bien je bois sans paille, ce n’est pas la mer à boire.
Éponge – Je n’ai personnellement pas encore changé mes éponges pour faire la vaisselle.

Je dois avouer que j’ai une petite appréhension mais je vais m’y mettre très bientôt.

En tout cas les options ne manquent pas, il y a la brosse à têtes remplaçables, le tawashi ou encore les éponges en Luffa.
Papier aluminium ou film alimentaire –  Vous pouvez utiliser des couvre plats en tissu qui sont réutilisables ou encore des emballages en cire d’abeille qui sont lavables.

Mais le mieux pour la conservation reste les contenants en verre style tupperware, j’en ai de toutes tailles et formes. C’est très utile.
Sopalin – Vous pouvez utiliser des lavettes, des débarbouillettes ou des torchons.

J’ai personnellement une grande quantité de torchon pour pouvoir faire un roulement entre mes machines. 
Pique-nique – Durant l’été j’adore pique-niquer.

Pour allier plaisir et zéro déchet, j’utilise en grande partie mes tupperwares mais j’aime aussi les bentos.

Ce sont ces boîtes à déjeuner qui nous viennent du Japon, avec des compartiments bien délimités pour profiter de son repas d’une façon différente et agréable.

Si vous êtes plutôt sandwich, oubliez votre aluminium habituel et utiliser votre emballage en cire d’abeille à la place.
Bouteille d’eau en plastique – Ça fait des années que je n’ai pas acheté une bouteille d’eau en plastique. 

J’utilise une bouteille d’eau en inox que je remplis tout au long de la journée. Pour filtrer l’eau, j’ai chez moi une fontaine Santevia filtrante.

Et lorsque je voyage, j’utilise un charbon actif végétal.

Sinon, l’eau du robinet est tout à fait correcte.

#4. Dites bonjour au compost

Cuisine zéro déchet – Photo de Heather Ford.

Forcément lorsque nous cuisinons, nous accumulons des déchets, mais ces déchets sont des déchets organiques. 

Cela veut dire que vous pouvez les composter. 

Le compost qui en découle sera très riche et surtout fertile, c’est donc idéal pour vos plantes. 

Si vous avez un jardin, ne vous privez pas et installez un bac à compost. 

Pour ceux qui habitent dans un appartement, comme moi, vous pouvez aussi avoir un petit bac à compost que vous viderez dans un composteur collectif par exemple. 

Si vous avez des plantes sur votre balcon par exemple, vous pourrez donc utiliser ce compost. 

Sachez que certaines mairies fournissent les bacs de compostages. 

C’est d’ailleurs le cas dans mon quartier, chaque appartement possède son bac de compostage et les éboueurs récupèrent le compost toutes les semaines. 

C’est un gest vert que certaines municipalités décident d’adopter, alors renseignez-vous

La liste des aliments compostables est longue, voici un récapitulatif

#5. Fabriquez vos produits d’entretien

Cuisine zéro déchet – Photo de Mitzie Organics.

Les bienfaits dans la fabrication de ses produits d’entretien sont nombreux et je suis une grande adepte. 

Non seulement c’est écologique mais en plus c’est très économique, ça ne coûte vraiment pas grand-chose. 

Aussi, les répercussions sur votre santé sont importantes étant donné que les produits d’entretien conventionnels sont terriblement nocifs pour l’air de votre intérieur. 

Vous pouvez fabriquer absolument tous les produits que vous désirez, que ce soit, lessive, liquide vaisselle, pastilles pour le lave vaisselle ou encore spray multi surface. 

Pour cela il vous faudra certaines matières premières que vous pouvez acheter en vrac également. 

Ces matières premières seront utilisées pour un bon nombre de recettes différentes. 

Par exemple, le vinaigre blanc, le savon noir, le bicarbonate de soude, le savon de Marseille, etc. 

En fabriquant vos propres produits d’entretien, vous réduisez considérablement vos déchets. 

J’ai personnellement le même contenant à lessive depuis des mois, je le remplis à chaque fois qu’il se termine.

Retrouvez mes recettes préférées pour fabriquer vos produits ménagers maison.  

#6. Non à la vaisselle jetable

Cuisine zéro déchet – Photo de Maria Lives.

Selon moi, il n’y a rien de pire que la vaisselle jetable. 

Je peux comprendre que pour certaines occasions cela peut s’avérer très pratique, surtout lorsque l’on a un grand nombre d’invités et pas de lave vaisselle. 

Mais les déchets qui en résultent sont trop polluants pour que ça en vaille le coût. 

Nettoyer sa vaisselle reste plus écologique et économique. 

De plus, je trouve que rien n’est plus agréable que de manger dans de la vraie vaisselle. 

Si vous sortez pique-niquer, c’est tellement plus plaisant d’amener sa vaisselle plutôt que de manger dans une assiette qui s’envole avec un couteau qui ne coupe pas. 

#7. Lavez et conservez les contenants en verre

Cuisine zéro déchet – Photo de Laura Mitulla.

Je conserve tous mes aliments secs et mes beurres (amande, noisette, etc.) dans des contenants hermétiques en verre. 

Au lieu d’en acheter des neufs, je conserve simplement les bocaux en verre des aliments que je consomme. 

Par exemple, les pots de cornichons, de moutarde, de pois chiches, de poivrons grillés, etc. 

Je les lave et je les garde dans un placard de ma cuisine. 

Ainsi dès que j’ai besoin de conserver des graines, farines, céréales, oléagineux, etc. je n’ai qu’à sortir un bocal en verre.

Je conserve toutes les tailles car chaque taille à son utilité. 

Par exemple les plus petits je les utilise pour mélanger mes vinaigrettes.

Je verse tous les ingrédients dans le contenant, je ferme le bocal, je secoue énergiquement et voilà. 

5 livres pour une cuisine zéro déchet

Voici des petites aides en plus pour vous aider à avoir une cuisine zéro gaspi. 

Avoir une cuisine zéro déchet est un processus qui demande de changer ses habitudes et sa façon de consommer, mais une fois lancez, vous ne retournerez pas en arrière. 

Quelles sont vos astuces pour une cuisine zéro déchet? Vous débutez dans le monde du zéro déchet? 

Laissez votre petit commentaire!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *